Title

Description

    Qualité des surfaces CAO

    Optimisation manuelle et automatique de la qualité des modèles surfaciques

    La qualité des surfaces dépend des propriétés algorithmiques des logiciels de CAO utilisés, de l’historique de conception et des processus de conversion des interfaces. Souvent, pour créer des formes et des outillages, il faut reprendre des données CAO parcellaires et les retravailler. Parmi les principaux critères d’évaluation de la qualité des surfaces gauches, il y a non seulement les rayons de courbure, mais aussi les trous et les recouvrements entre les différentes surfaces individuelles, le degré du polynôme, la quantité de segments de surface et le format des surfaces dans l’assemblage final. Pour mieux traiter les données de CAO dans la conception et la réalisation, et pour pouvoir les transférer dans d’autres systèmes de CAO, Tebis permet d’améliorer la qualité des surfaces sans trop d’efforts, grâce à des optimisations manuelles et automatiques. Ce procédé permet même d’obtenir une qualité classe A.

    Un confort accru lors des opérations de conception ultérieures
    Surfaces de meilleure qualité avec un temps d’usinage plus court
    Transmission plus fluide des données à d’autres logiciels de CAO

    Fonctions d’analyse

    Indication des points faibles qualitatifs

    L’analyse de la qualité permet de déterminer les zones problématiques de la pièce en un coup d’œil. Elle analyse les courbes, les surfaces et les assemblages de surfaces (aussi appelées « topologies »).

    Screenshot Qualitätsanalyse
    Dans ces exemples, l’analyse de la qualité des surfaces CAO permet de détecter les cassures et les trous trop importants entre les surfaces.

    La réparation en un clic

    Réparation aisée de la majorité des zones problématiques des modèles de surfaces

    L’optimisation automatique des surfaces de Tebis réduit automatiquement le nombre de patchs de surface. Elle détecte également les trous et les recouvrements entre les différentes surfaces, et les corrige automatiquement pour obtenir un modèle surfacique parfait. Elle détecte les zones à risque (ex : les cassures), les surfaces recoupées dont la surface de base est trop grande, ou encore les courbes et les surfaces micro-segmentées. De tels modèles CAO peuvent provoquer des problèmes dans les processus ultérieurs de conception et de fabrication. Tebis corrige automatiquement ces zones dans les surfaces, et améliore ainsi leur qualité globale. Le résultat peut être prévisualisé avant l’exécution.

    Tebis détecte tous les trous trop importants entre les surfaces, et les ferme automatiquement, avec une tolérance qui peut être définie librement.
    Tebis détecte les surfaces présentant une segmentation excessive et les corrige automatiquement, sans en modifier la forme. Les modèles de surfaces ayant un nombre limité de patchs de surface sont plus faciles à traiter dans la suite du processus CAO/FAO.
    Tebis détecte les surfaces qui contiennent des zones problématiques comme les cassures, les micro-segments, mais aussi des mini-surfaces ou des faces dont les surfaces de base sont trop grandes, et les répare ensuite automatiquement.

    Amélioration de la disposition des surfaces

    Correction manuelle de la distribution des surfaces

    Pour assurer la meilleure qualité de surfaces CAO, Tebis propose les fonctions suivantes pour les experts en surfaces : traitement des surfaces de base et des surfaces à N côtés, surpression des surfaces triangulaires, création de structures de surfaces homogènes, et bien plus encore.

    Détection des défauts en un clic
    Réduction des surfaces de base trop grandes en un clic
    Remplacement de la disposition irrégulière de surfaces par une surface approximée en un clic
    Association de plusieurs surfaces à 4 bords en une seule surface à 4 bords en un clic

    Qualité de classe A

    Optimisation des modèles de surfaces jusqu’à la classe A

    Les fonctions de traçage de courbes et de surfaces de base permettent aux concepteurs de surfaces d’obtenir rapidement des surfaces dont les courbes de reflets sont en accord avec toutes les surfaces adjacentes. Dans ce cas, la distance entre les surfaces optimisées de qualité de surfaces supérieure et les surfaces originales ne dépasse pas une certaine tolérance, qui peut être définie librement. L’optimisation de classe A des modèles surfaciques fonctionne indépendamment du logiciel d’origine des données.

    Au moyen de paramètres, le concepteur choisit les continuités et le nombre de segmentations des grandes surfaces de support ; pendant ce temps, il voit à tout moment la différence entre la surface optimisée et l’original grâce à des dégradés de couleurs.
    Les fonctions d’analyse en temps réel comme les zébras, les peignes de courbure et la répartition des points de courbure aident le concepteur. Il identifie ainsi les tracés de surfaces ondulés résultant de paramètres de surfaces mal réglés, mais aussi les segmentations trop importantes, les degrés de polynômes non adaptés, etc.

    Liens supplémentaires

    Rétro-conception des surfaces : le lien entre monde virtuel et réel
    La rétro-conception des surfaces est principalement utilisée lors de travaux manuels effectués sur des objets réels et sur des modèles de CAO. Lors de la conception de modèles, des objets et des véhicules en argile sont scannés puis convertis en surfaces CAO. Dans le domaine de l’emboutissage, les outillages réels retouchés lors de la mise au point sont scannés pour remettre à...
    En savoir plus

    De nos jours, un modèle de complexité moyenne nécessite seulement 50 heures pour obtenir des surfaces de conception de haute qualité pour la carrosserie d’un véhicule. (Auparavant, le double du temps était nécessaire pour obtenir un résultat.)

    BWM Group-Design